L’accord constitutif de l’opérateur de compétences (OPCO) des entreprises et des salariés des services à forte intensité de main d’œuvre a été signé le 14 mars dernier par 20 branches professionnelles, les syndicats de salariés ainsi que le Medef et ...

Cet article est réservé aux abonnés adhérents Déjà abonné adhérent ? Je me connecte Je souhaite devenir abonné adhérent ? Je m’inscris