PREAMBULE

Dans le prolongement des accords de branche du 16 mars 2007 pour les salariés permanents et du 6 juillet 2007 pour les salariés intérimaires, les parties signataires réaffirment, dans le présent accord, leur profond attachement au respect des principes de non-discrimination et de l’égalité de traitement, que ce soit en matière de recrutement, de formation professionnelle, d’affectation, de déroulement de carrière ou de parcours professionnel.

En effet, la branche du travail temporaire, qui est placée au cœur des processus de recrutement, est confrontée à des situations et des demandes discriminatoires.

Or, cette dernière ne peut accepter d’être associée à ces pratiques puisqu’elles sont contraires à son engagement éthique et aux actions qu’elle mène sur l’égalité réelle des chances pour tous, par la juste promotion des compétences de chaque salarié permanent et de chaque salarié intérimaire dans le monde professionnel.

La lutte contre toutes les discriminations et la promotion active de la diversité constituent par conséquent et plus que jamais des enjeux majeurs pour la branche du travail temporaire.

En outre, cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une politique de responsabilité sociale menée par la branche du travail temporaire, qui a toujours œuvré pour l’accès à l’emploi durable des publics les plus éloignés de l’emploi, au-delà du seul respect des obligations légales et réglementaires.

Par un accord du 19 juillet 2019, la branche du travail temporaire a renforcé son engagement spécifiquement en faveur de l’insertion et de la sécurisation des parcours professionnels des personnes en situation de handicap. Elle développe depuis toujours des relations privilégiées avec les acteurs de l’emploi et de l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

De manière plus générale, la politique de responsabilité sociale menée par la branche s’exerce à l’échelle nationale, puisque plus de 2,4 millions de salariés intérimaires sont délégués dans le cadre de plus de 16 millions de missions en 2020, grâce à l’engagement de 29 000 salariés permanents.

Ainsi, les parties signataires du présent accord veilleront à ce que ce dernier soit porté à la connaissance de chaque acteur de la branche.

Dans le cadre de cette volonté d’implication active de la branche, les objectifs du présent accord ont notamment pour but de :

  • Prévenir et agir contre les discriminations pour toutes et tous ;
  • Informer les entreprises clientes ;
  • Former pour appliquer l’égalité de traitement ;
  • Veiller à la non-discrimination dans le recrutement ;
  • Veiller à la non-discrimination des salariés en poste.

Pour consulter l'intégralité de cet accord, téléchargez le document.