Préambule

Les partenaires sociaux de la branche du Travail Temporaire ont conclu le 19 novembre 2021 un accord revalorisant les salaires minima conventionnels des salariés permanents de 2,5% à compter du 1er janvier 2022. En parallèle, par cet accord les parties signataires ont fait évoluer la définition du salaire minimum conventionnel pour les salariés permanents positionnés au niveau A à F inclus percevant une rémunération constituée en partie de variable.

Conformément à la clause de rendez-vous prévue par cet accord, à la suite de l’augmentation du SMIC au 1er janvier 2022 de 0,9%, les partenaires sociaux se sont réunis les 7 et 21 janvier sans parvenir à un nouvel accord.

A la suite d’une nouvelle augmentation du SMIC au 1er mai 2022 de 2,65%, les partenaires sociaux se sont réunis de nouveau les 6 et 20 mai, et le 10 juin 2022.

La volonté des parties signataires du présent accord est de soutenir le pouvoir d’achat des salariés permanents dans la branche au moyen d’une revalorisation uniforme, à compter du 1er juillet 2022, des salaires minima conventionnels, d’un montant de 70 euros pour chacun des niveaux de la classification des emplois.

A ce titre, la branche du Travail Temporaire rappelle sa mission de définir les garanties applicables aux salariés permanents en matière de salaires minima hiérarchiques, auxquelles un accord d’entreprise ne peut déroger que s’il prévoit des garanties au moins équivalentes.

Les parties signataires du présent accord revalorisent les salaires minima conventionnels des salariés permanents comme suit.

Pour consulter l'intégralité de cet accord, téléchargez le document.