Préambule

Ne pas se sentir en sécurité sur son nouveau poste de travail, avoir des doutes sur la qualité des produits que l’on manipule, ne pas savoir qui contacter en cas de danger lorsque l'on vient d'arriver sur un site : toutes ces situations sont autant de risques que les salariés intérimaires peuvent rencontrer dans leurs missions.

Si la conférence sociale du 4 octobre 2007 sur les conditions de travail était une grande première en France, elle ne doit pourtant pas faire oublier que depuis plusieurs années déjà certaines entreprises et organismes agissent dans le bon sens. Le PRISME en fait partie : depuis 15 ans il s'engage en faveur de la santé et de la sécurité du travail temporaire.

Je salue donc aujourd'hui l'approche préventive et responsable de cette charte qui est un pas de plus dans la lutte contre les risques professionnels.

Xavier BERTRAND, Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité.

Car les conditions de travail sont un enjeu essentiel pour les salariés et les employeurs. Chacun doit bien comprendre que si le capital économique et financier est indispensable, le capital humain l’est encore plus. Nous savons tous qu'il n’y a pas de travail de qualité sans une véritable qualité de vie au travail.

Cette charte est le résultat d'une démarche de responsabilité sociale.

Dans un secteur qui représente plus de 1 000 entreprises, 22 000 salariés permanents et 650 000 salariés intérimaires, elle est un signe fort de l'engagement social de l'intérim tout entier. Des actions de prévention simples comme mener une analyse fine des postes de travail, désigner un interlocuteur unique chargé des questions d'hygiène et de sécurité et ce quelle que soit la taille de l'entreprise, former et sensibiliser les salariés, pourront, grâce à cette charte, se déployer dans tous les secteurs où le travail intérimaire est présent.

Quand un secteur comme le vôtre s'engage, cela compte et c'est pour cette raison que je suis à vos côtés dans l'application de cette charte. Car c'est ensemble “pouvoirs publics, entreprises, préventeurs” que nous parviendrons à améliorer les conditions de travail et à passer des grands discours aux travaux pratiques.

 

Xavier BERTRAND, Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité.