Après +5,7 % en juin, le niveau de l’emploi intérimaire est en hausse de 7,0 % en juillet.

Le tertiaire enregistre une hausse de 8,5 % avec des disparités selon les secteurs : le commerce, seul secteur en décroissance, enregistre une légère baisse de 0,3 %, les services sont en progression de 11,1 % et les transports en hausse de 13,7 %.

Après +5,2 % en juin, le BTP continue de progresser avec +6,8 % en juillet. Enfin, le secteur de l’industrie croît de 5,9 %.

Après avoir été portée en 2015 par les qualifications de premier niveau, la croissance de l’emploi intérimaire en juillet est portée par des catégories plus qualifiées : les ouvriers qualifiés sont en hausse de 11,4 % et les cadres et professions intermédiaires progressent de 8,3 %.

    

La majorité des grands secteurs en croissance

L'emploi intérimaire progresse dans l’ensemble des grands secteurs d’activité : les transports (+13,7 %), les services (+11,1 %), le BTP (+6,8 %) et l’industrie (+5,9 %). Seul le commerce (-0,3 %) recule. 

Toutes les qualifications en hausse

L'emploi intérimaire se développe chez les ouvriers qualifiés (+11,4 %), les cadres et professions intermédiaires (+8,3 %), les employés (+6,7 %) et les ouvriers non qualifiés (+3,7 %).

La majorité des régions en hausse

Les effectifs intérimaires augmentent en Île-de-France (+18,3 %) et en Pays-de-la-Loire (+13,5 %). En revanche, ils reculent en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (-2,0 %).