Droit au travail des bénéficiaires de la protection temporaire 

Suite aux premiers titres émis par les préfectures aux « bénéficiaires de la la protection temporaire », Prism’emploi a pris attache avec le ministère de l’Intérieur pour savoir si la mention « autorise son ...

Cet article est réservé aux abonnés adhérents Déjà abonné adhérent ? Je me connecte Je souhaite devenir abonné adhérent ? Je m’inscris