LES ETUDES, UN PREMIER PAS POUR APPRÉHENDER LA VIE PROFESSIONNELLE

    

Interrogés sur l’importance de leurs études dans la construction de leur vie professionnelle, les jeunes de 18-29 ans considèrent cette étape comme utile à leur insertion sur le marché de l’emploi.

  • A l’issue de leurs études, 79 % des jeunes de 18-29 ans, se sentent/sentaient prêts à intégrer le marché du travail.
  • Pour 61 % des jeunes, leurs études les ont aidé à mieux connaître le monde du travail.
  • 64 % des jeunes déclarent que leurs études leur ont permis de se préparer à l’exercice d’un métier.

Si les études semblent bien préparer les jeunes au marché du travail, 68 % d’entre eux plébiscitent une formation courte et opérationnelle pour compléter leur cursus initial.

   

LE TRAVAIL TEMPORAIRE, UN FACILITATEUR POUR S’INSERER SUR LE MARCHE DU TRAVAIL

    

Parmi les jeunes de 18 à 29 ans, 41% ont déjà eu recours au travail temporaire.

Le travail temporaire est perçu par les jeunes comme une voie d’accès vers une activité professionnelle. En effet :

  • 72 % des jeunes déclarent que l’intérim permet de trouver plus facilement un premier emploi.
  • 86 % des 18-29 ans estiment que l’intérim permet de se confronter aux réalités de l’entreprise.
  • 81 % des jeunes pensent que l’intérim permet d’acquérir de nouvelles compétences.

   

LA FORMATION PROFESSIONNELLE : UN ATOUT INDÉNIABLE POUR LES SALARIES INTÉRIMAIRES

   

Parmi les jeunes de 18-29 ans qui ont travaillé en intérim et qui ont reçu une formation durant leur parcours :

  • 89 % déclarent qu’elle leur a permis d’acquérir des compétences.
  • 80 % estiment que cela a contribué à pérenniser/évoluer dans leur emploi actuel.
  • 74 % affirment qu’elle leur a permis de changer de métier.

Les formations recommandées et prises en charge par les agences d’emploi sont reconnues par les salariés intérimaires. 49% d’entre eux citent en effet les agences d’emploi parmi les organismes jouant un rôle dans la formation professionnelle (devant les Missions Locales ou Pôle emploi).

   

PRISM’EMPLOI, UN ACTEUR ENGAGE DE LA FORMATION1

   

  • Grâce au Fonds de Sécurisation des Parcours Intérimaires - FSPI, 80 000 salariés intérimaires ont bénéficié de 56 000 actions de formation en 2017.
  • Avec le Fonds d’Assurance Formation pour le Travail Temporaire - FAF.TT, 380 millions d’euros ont été consacrés à la formation en 2016.
  • 250 000 intérimaires ont pu profiter d’une formation opérationnelle en 2016.

      

    

MÉTHODOLOGIE
L’étude a été réalisée sur un échantillon représentatif de 1 022 jeunes âgés de moins de 30 ans interrogés en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) du 5 au 15 décembre 2017.

      

    

1Source : Intérim et recrutement au service de l’emploi – Prism’emploi