Fabrice Greffet, président Prism’emploi PACA, en présence de Gilles Lafon, président de Prism’emploi, en a dévoilé un premier bilan ce jour, à Marseille, lors d’une réunion avec les adhérents de Prism’emploi et les acteurs publics régionaux de l’emploi.

François Roux, délégué général de Prism’emploi, a exposé les propositions du syndicat publiées en novembre dans le « Manifeste pour l’emploi » pour sécuriser les parcours des actifs et développer leur employabilité au plus près des besoins des entreprises.

  

800 JEUNES PLACÉS EN INTÉRIM EN PACA DEPUIS 2014

Un premier bilan dressé par le Fonds d'Assurance Formation du Travail Temporaire fournit des éléments positifs sur le développement du dispositif Mission Jeunes depuis l’accord national signé en juin 2014. Sa déclinaison régionale en juin 2016 a renforcé le dynamisme des actions déployées.

Plus concrètement, depuis 2014 :

  • Quelque 800 jeunes ont bénéficié de missions intérimaires, dont 337 depuis la signature de l’accord régional en juin 2016, soit une hausse de +42%
  • 1 408 jeunes ont participé à un atelier, dont 212 depuis juin 2016. Ces ateliers sont organisés par les agences d’emploi et les Missions locales. Ces professionnels aident les jeunes à se préparer aux entretiens et à leur future insertion dans le monde du travail grâce, par exemple, à une présentation du secteur de l’intérim ou à des simulations d’entretiens.
  • 40 jeunes ont bénéficié d’un coaching renforcé, dont 10 depuis juin 2016

Alors que 7 jeunes sur 10 considèrent l’intérim comme un bon moyen de construire son parcours professionnel en début ou en cours de carrière3, les professionnels du recrutement et de l’intérim sont engagés de longue date dans la mise à l’emploi des moins de 25 ans les plus éloignés du marché de l’emploi. Cet accord en est une parfaite illustration, comme l’explique Fabrice Greffet, président de Prism’emploi PACA : « Le dispositif Mission Jeunes s’inscrit pleinement dans l’action de notre branche. Nous sommes fiers d’y participer avec nos partenaires. Et entendons poursuivre nos efforts pour accompagner toujours plus de jeunes vers l’emploi. D’ailleurs, dans la région, les initiatives se multiplient depuis la signature de l’accord régional ».

   

Pour rappel

  • Le dispositif Mission Jeunes émane d’une convention signée en juin 2014 au niveau national et vise à encourager les interactions et la mutualisation des compétences entre Prism’emploi, la DGEFP4 et l’Union nationale des missions locales pour favoriser l’emploi des jeunes.
  • Une déclinaison régionale de cet accord a été signée en PACA le 1er juin 2016.

     

ALLER PLUS LOIN EN REPENSANT LE MONDE DU TRAVAIL 

Le monde du travail a profondément évolué depuis 25 ans. Face à l’éclatement des formes d’emploi, de multiples contrats ont vu le jour pour aboutir à une situation complexe qui ne satisfait aujourd’hui ni les salariés, ni les entreprises. Fort de ces constats, Prism’emploi livre dans son manifeste une réflexion pour refonder les rapports de travail, faire émerger de nouveaux équilibres entre actifs et employeurs et revitaliser le contrat social.

Pour Gilles Lafon, Président de Prism’emploi : « Il est urgent de lancer une réforme structurelle du marché de l’emploi visant à réconcilier les attentes des actifs et les exigences des entreprises. Notre approche est pragmatique car basée sur les observations quotidiennes des professionnels qui captent les besoins des actifs et qui innovent en permanence, sur l’ensemble du territoire, pour apporter des solutions. »

Au cœur de cette réflexion, deux éléments clés :

  • la flexisécurité, qui permet de concilier les exigences de souplesse des entreprises et le besoin de sécurité des salariés, avant tout liée au développement de leur employabilité
  • l’intermédiation responsable, visant à simplifier le cadre contractuel de la relation de travail.

     

FOCUS SUR L’EMPLOI INTÉRIMAIRE ET L’ACTIVITÉ RECRUTEMENT EN PACA

Selon les derniers chiffres du baromètre Prism’emploi, l’emploi intérimaire est en hausse de 6,7 % en avril 2017 dans la région PACA. Une croissance encore en deçà du niveau national mais supérieure à celle observée en 2016 (+3,5 % par rapport à 2015).

François Roux, délégué général de Prism’emploi, est revenu sur cet écart : « Certes, la croissance de l’emploi intérimaire dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est moins forte que dans d’autres régions. Pour autant, l’activité intérimaire y reste dynamique, portée par les secteurs assistance aux entreprises (+32,3 %), transports/logistique (+19,4 %), l’industrie agroalimentaire (+10,1%) et le BTP (+5,7 %)  (évolutions entre avril 2016 et avril 2017). Le Vaucluse est le département qui enregistre la plus forte croissance en avril avec +11,3 % ».

En 2016, 67 000 recrutements ont été réalisés au niveau national, dont 4 150 en PACA.

    

CHIFFRES CLÉS

- Près de 60 000 jeunes de moins de 25 ans sont demandeurs d’emploi en Provence-Alpes-Côte- d’Azur1

- En Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’emploi intérimaire2 est en hausse :

  • +6,7 % en avril 2017 (vs national +8,2 %)
  • +6,7 % entre janvier et avril (vs +8,3 % au national)
  • +6,0 % au T1 2017 (vs +8,3 % au national)
  • +3,5 % en 2016 (vs +6,7 % au national)

- La région PACA représente 6,1 % de l’emploi intérimaire en France

- 690 agences d’emploi sont présentes dans la région

   

   

Sources :

1 Pôle Emploi

2 Prism’emploi, évolutions par rapport à la même période de l’année précédente

3 Etude annuelle Les jeunes et l’emploi Prism’emploi-OpinionWay, avril 2017

4 Direction générale à l’emploi et à la formation professionnelle