Pour ce premier mois de l’année 2018, toutes les catégories professionnelles bénéficient de cette amélioration.

La progression des cadres intérimaires, après s’être maintenue très nettement au-dessus de la moyenne en 2017, est plus modérée en ce début d’année avec +4,0 %.

Les ouvriers qualifiés et les employés croissent de respectivement +6,6 % et +6,2 %.

Ce sont les ouvriers non qualifiés, avec +10,1 % qui ont, ce mois-ci, soutenu les créations d’emploi.

Trois régions se détachent nettement de la moyenne avec une croissance supérieure à +15,0 % : Bourgogne Franche-Comté (+15,7 %), Grand-Est (+15,2 %) et Centre-Val de Loire (+15,2 %).

    

   

L’ensemble des secteurs en croissance

L'emploi intérimaire progresse dans l’ensemble des secteurs : les transports (+23,4 %), l’industrie (+7,3 %), le BTP (+7,2 %), les services (+4,0 %) et le commerce (+3,6 %) voient leurs effectifs intérimaire augmenter.

Toutes les qualifications en hausse

L'emploi intérimaire se développe chez les ouvriers non qualifiés (+10,1 %), les ouvriers qualifiés (+6,6 %), les employés (+6,2 %) et les cadres et professions intermédiaires (+4,0 %).

Toutes les régions en hausse

Les régions où les effectifs intérimaires augmentent le plus sont : Bourgogne-Franche-Comté (+15,7 %), Grand Est (+15,2 %) et Centre-Val de Loire (+15,2 %).