Depuis plus de 30 ans, la profession du travail temporaire a créé un statut de l’intérimaire protecteur et poursuit son action en faveur de la sécurisation des parcours professionnels.

Du PRISME à Prism’emploi

L’évolution du nom du PRISME vers Prism'emploi en 2013 s’inscrit dans la volonté de la profession de valoriser son cœur d’activité, l’emploi, et de rendre visible son rôle d’acteur de référence sur le marché de l’emploi. L’adoption du nom « Prism'emploi » s’accompagne de la création d’une nouvelle signature, « Professionnels du recrutement et de l’intérim », qui met en valeur les deux principales missions des agences d’emploi : le recrutement et l’intérim.

Cette transition s’accompagne d’une refonte de l’identité visuelle – logo et charte graphique - qui utilise des couleurs et polices synonymes d’humanité, de proximité, de dynamisme et de modernité de nos 7 000 agences d’emploi.

 

Une profession toujours en mouvement

  • 1967 : Naissance de la Chambre nationale des entreprises de travail temporaire (CNETT), puis en 1968 Syndicat national des entreprises de travail temporaire (SNETT)

 

  • 1967 : Création de la fédération mondiale (CIETT) à Paris

 

  • Loi n° 72-1 du 3 janvier 1972 sur le travail temporaire qui marque sa reconnaissance comme un travail à part entière et régit encore la profession aujourd’hui

 

  • Ordonnance du 5 février 1982 modifiant les dispositions du Code du travail relatives au travail temporaire (cas de recours, égalité de traitement avec celui des salariés permanents, régulation de l’emploi temporaire, sanctions contre le recours abusif)

 

  • Novembre 1982 : Premier accord signé avec les 5 syndicats de salariés 6 et création d’une commission mixte paritaire (aujourd’hui appelée CPPNTT)

 

  • 1983 : Deux accords sont signés sur l’indemnisation complémentaire maladie liée un accident du travail, et sur la formation professionnelle (création du Fonds d’assurance formation-FAF TT)

 

  • Loi 90-613 du 12 juillet 1990 favorisant la stabilité de l’emploi par l’adaptation du régime des contrats précaires (faisant suite à l’Accord national interprofessionnel du 24 mars 1990)

 

  • 1992 : Création du Fond d’action sociale (Fastt)

 

  • 1996 : Création du Fonds pour l’emploi (FPE TT)

 

  • Juin 1998 : Unification de la profession et création du Syndicat des entreprises du travail temporaire (SETT), à partir des 2 organisations existantes PROMATT et UNET.

 

  • Octobre 2000 : Accord sur la validation des acquis de l’expérience (le premier accord à être signé tous secteurs économiques confondus, anticipant même la mise en place du dispositif législatif)

 

  • 2005 : Charte des entreprises de travail temporaire pour la non-discrimination et pour l’égalité de traitement.

 

  • Loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale (dite Loi Borloo) qui met fin au monopole de placement de l’ANPE (Pôle Emploi) et autorisant les agences d’emploi à exercer une activité de placement (proposer CDI et CDD).

 

  • Juin 2006 : Le SETT devient le Prisme

 

  • Juillet 2013 : Le Prisme devient Prism’emploi