Publié le 15 octobre 2021

Prism'emploi a pris connaissance des résultats de l'opération de "testing" menée par SOS Racisme auprès de plusieurs intermédiaires de l’emploi et les déplore.
Toute la communauté du travail temporaire et ses partenaires sociaux est interpellée car les comportements discriminatoires dans les recrutements sont illégaux.

Depuis la signature en 2005 avec le Gouvernement, d’un accord cadre visant à prévenir les discriminations et à promouvoir la diversité dans les entreprises du secteur de l'intérim et auprès de leurs entreprises clientes, Prism’emploi s’est mobilisé continuellement pour défendre ces principes fondamentaux et sensibiliser les intermédiaires de l’emploi.

En témoignent entre autres la signature d’une convention de partenariat avec la HALDE en 2007, la signature en 2013 de Charte des intermédiaires de l'emploi du Défenseur des Droits et les nombreuses opérations de sensibilisation menées à destination de ses adhérents, avec notamment la formalisation d’un Guide pour un recrutement sans discrimination en 2019.

Prism’emploi continuera d’agir et de prendre toutes les mesures nécessaires à la sensibilisation des salariés des entreprises temporaires, en faveur de la non-discrimination et de la promotion de la diversité.

     

>>> Lire le communiqué de presse du 08 octobre 2021 <<<

    

Boîte à outils à disposition des entreprises de travail temporaire

     

     

     

Documents à l’attention des adhérents de Prism’emploi

 

Prism’emploi invite vivement ses adhérents à se reporter régulièrement l’ensemble des outils cités ci-dessus, ainsi que les éléments suivants :

  • Jurisprudence Discriminations / Egalité de traitement > Consulter

   

   

Les accords signés par Prism’emploi

    

   

   

Liens utiles

→ Retrouvez tous nos outils de sensibilisation sur la page dédiée de notre site internet

→ Consultez la rubrique « Nos engagements / Promouvoir la diversité »

→ Consultez la rubrique « Nos engagements / Favoriser le travail des étrangers »