Publié le 22 décembre 2016

Fin novembre 2016, Prism’emploi, l’organisation des professionnels du recrutement et de l’intérim et l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) ont signé une convention nationale dans l’objectif de coordonner leurs moyens d’action pour accroître la fluidité du marché de l’emploi des cadres.

L’emploi intérimaire est un segment dynamique du marché de l’emploi des cadres. Presque inexistant au début des années 1990, l’intérim cadres concerne aujourd’hui environ 45 000 personnes. Un nombre multiplié par 7 entre 1997 et 2006 et relativement stable depuis1. Cette montée en qualification de l’intérim est portée par une spécialisation croissante des agences d’emploi avec lesquelles l’Apec a noué des partenariats de longue date.

      

Face à cette évolution, Prism’emploi et l’Apec s’engagent à mutualiser leurs savoir-faire sur le marché de l’emploi des cadres. La convention s’articule autour de trois axes :

  • Faciliter la mise en relation des cadres et des entreprises en améliorant la transparence du marché de l’emploi des cadres. Les adhérents de Prism’emploi pourront automatiser la diffusion de leurs offres de recrutement cadres sur le site de l’Apec ;
  • Faire bénéficier les intérimaires cadres en fin de mission d’un accompagnement personnalisé. Prism’emploi fera la promotion des services de l’Apec auprès de ses adhérents de manière à permettre aux intérimaires de bénéficier de conseils complémentaires en évolution professionnelle.
  • Anticiper l’évolution et développer l’expertise du marché de l’emploi des cadres. Prism’emploi et l’Apec enrichiront et partageront les résultats de leurs études respectives du marché. Ils envisagent également de mener davantage de recherches en commun.

    

Pour Jean-Marie Marx, Directeur Général de l’Apec, « le partenariat que nous venons de signer formalise une collaboration étroite initiée depuis de longues années, et qui est le fruit d’une complémentarité et d’une volonté commune de participer activement à la montée en compétences des cadres intérimaires. Ceci, sur un marché de l’emploi cadre toujours dynamique ».

François Roux, Délégué général de Prism’emploi déclare : « accompagner les cadres qui sont de plus en plus nombreux à choisir le travail temporaire constitue un enjeu important pour les agences d’emploi. Elles répondent ainsi à de nouvelles aspirations des actifs qui gèrent davantage leur carrière en mode projet ».

     

CHIFFRES CLES2

  • Sur les 9 premiers mois de 2016, l’intérim cadre progresse de 10%, soit 4 points de plus que la moyenne.
  • Les cadres en intérim représentent 11 000 équivalents temps plein au premier semestre 2016.
  • Parmi eux, les cadres administratifs et commerciaux représentent 47,2 %, les ingénieurs et cadres techniques 37,2 % et les cadres et professions intellectuelles supérieures 15,6 %.
  • En 2016, les 3 métiers qui ont connus les croissances les plus fortes sont : Ingénieurs en électricité et électronique (+111%), cadres des marchés financiers (+48%), Technico-commerciaux des industries de transformation (+47%).
  • L’intérim cadre se répartit à hauteur de 51,5 % hommes et 48,5 % femmes.

        

1Source : DARES
2Source DARES et Prism’emploi