Publié le 21 décembre 2017

François Pinte (Prism’emploi) est élu pour deux ans Président de l’Observatoire de l’Intérim et du Recrutement (OIR).
Il succède à Alain Wagmann (CGT Intérim) qui devient quant à lui vice-président.
Parallèlement, Manuel Lecomte (CFTC) est élu Trésorier et Michel Bouffard (Prism’emploi), Trésorier adjoint.

 

PARCOURS PROFESSIONNEL

François Pinte, administrateur au sein de Prism'emploi et Secrétaire Général Responsable RSE du Groupe Synergie a occupé la fonction de Président du FASTT (Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire) de 2009 à 2011. Il rejoint aujourd’hui l’OIR, un acteur de référence pour la production d’enquêtes sur le secteur du travail temporaire, troisième pilier paritaire de la branche de l’intérim.

   

« L’Observatoire de l’Intérim et du Recrutement vient nourrir la réflexion prospective mais également optimiser les actions de tous les acteurs de la branche intérimaire. Notre pari est alors, grâce à l’OIR, de faire définitivement accepter le schéma d’une flexibilité responsable que représente l’intérim. C’est ce modèle que je suis venu défendre en acceptant la Présidence ».

   

L’OBSERVATOIRE : MISSIONS ET GOUVERNANCE

L’Observatoire de l’Intérim et du Recrutement est l’organisme paritaire de la branche du travail temporaire en charge de la réalisation des études sur le secteur.

Il met à disposition des salariés et employeurs ainsi qu’à leurs partenaires, des analyses statistiques, quantitatives et qualitatives sur des sujets divers:

  • Chiffres clés
  • Parcours des intérimaires
  • Santé et sécurité au travail
  • Profils des intérimaires
  • Image de l’intérim, etc.

   

Les projets de l’observatoire sont dirigés et coordonnés au quotidien par une équipe permanente en collaboration étroite avec le conseil d’administration, constitué paritairement de représentants des entreprises (Prism’emploi) et des cinq syndicats représentatifs des salariés.

La prochaine étude, prévue pour février 2018, sera consacrée à une grande enquête sur le CDI intérimaire. Elle permettra de comprendre comment les agences d’emploi et les intérimaires concernés se sont approprié ce dispositif et de sonder les impacts sur les entreprises utilisatrices, les bailleurs ou encore les banques.
Véritable outil de flexisécurité, le CDI intérimaire permet aux salariés intérimaires de construire leur parcours professionnel en alliant expériences professionnelles et actions de formation dans un cadre sécurisé. Ceci dans la perspective de développer leur employabilité pour toujours mieux évoluer sur le marché de l’emploi.

Pour plus d’information : http://observatoire-interim-recrutement.fr/.

 

CHIFFRES CLÉS DE L’INTÉRIM

  • 26 000 collaborateurs permanents
  • 280 000 actions de formation
  • 8 150 agences d’emploi
  • 26 000 CDI intérimaires signés