Publié le 10 novembre 2016

Pour 83 % des jeunes, la recherche d’emploi passe inévitablement par Internet.

L’enquête trimestrielle « Les jeunes et l’emploi » menée par Prism’emploi et OpinionWay démontre que les jeunes entre 18 et 25 ans intègrent pleinement les outils digitaux dans leurs démarches.
Toutefois, un décalage émerge au fil des résultats entre usage et efficacité estimée des outils à leur disposition.

Finalement, les sites classiques restent les plus utilisés par les jeunes, qu’ils jugent plus performants que les réseaux sociaux. Ce qui n’empêche pas un jeune sur deux d’utiliser Facebook et Twitter pour sa recherche d’emploi.

LES JEUNES PARTAGÉS SUR L’EFFICACITE DES SITES DE RECHERCHE D’EMPLOI

83 % des jeunes de 18 à 15 ans incluent Internet dans leur recherche d’emploi. Quand il s’agit d’évaluer l’efficacité des outils à leur disposition pour trouver un emploi, les solutions digitales les plus citées sont finalement les plus classiques :

  • 54 % citent le site Internet de Pôle emploi
  • 50 % les jobboards
  • 49 % les sites internet de petites annonces gratuites

Les réseaux sociaux sont eux jugés moins performants : 28 % des jeunes estiment efficace la recherche d’emploi sur les réseaux sociaux professionnels (Linkedin, Viadeo, WIZBII, etc.) et seulement 14 % les réseaux classiques (Facebook, Twitter).

     

DANS LES PRATIQUES, LES SITES DE PETITES ANNONCES GRATUITES DEVANCENT ÉGALEMENT LES RÉSEAUX SOCIAUX

Les sites internet de petites annonces gratuites et le site de Pôle emploi sont connus et utilisés par 7 jeunes sur 10. Ils devancent les jobboards, utilisés par 1 jeune sur 2 dans le cadre d’une recherche d’emploi.

Les réseaux sociaux classiques, pourtant jugés peu efficaces, sont utilisés par 54 % des jeunes.

En revanche, les réseaux professionnels, bien que connus par près de 75 % des jeunes, ne sont utilisés que par 26 % d’entre eux.

Plusieurs données à retenir sur les pratiques digitales :

  • Les sites de petites annonces, bien que plébiscités par tous les profils, sont particulièrement utilisés par les jeunes non diplômés (80 %).
  • L’usage des réseaux professionnels croît avec le niveau de diplôme puisque 31 % des jeunes diplômés les utilisent contre 13 % des jeunes non diplômés.
  • Les sites des entreprises du travail temporaire sont particulièrement utilisés par les jeunes titulaires d’un BEP ou CAP (46%).

      

LE DIGITAL PLEINEMENT INTÉGRÉ DANS LES HABITUDES DES 18-25 ANS

Quand on les interroge sur les trois derniers mois, 57 % des répondants disent avoir postulé à une offre en ligne sur la période. En moyenne au cours des trois derniers mois, les 18-25 ans ont envoyé 19 candidatures en ligne.

Les jeunes plébiscitent le digital car il permet d’optimiser le temps consacré à la recherche d’emploi. En effet, la rapidité d’envoi des candidatures (58 %) ainsi que la possibilité d’accéder aux annonces à toute heure (56 %) sont les deux principales raisons avancées pour justifier le recours au digital.