Publié le 21 avril 2017

L’intérim, un « bon moyen pour construire son parcours professionnel » pour 69% des jeunes.

L’optimisme des moins de 25 ans sur le marché du travail n’a jamais été aussi haut, selon l’édition 2017 du Baromètre Prism’emploi – Opinion Way « Les jeunes et l’emploi ».

Les jeunes sont davantage confiants et optimistes sur les secteurs d’activité auxquels ils se destinent, que sur la situation de l’emploi en France. Ils semblent aujourd’hui infléchir leurs attentes relatives au travail. Ainsi, la recherche de sens et de bien-être progresse au détriment de la sécurité de l’emploi.

Toutefois, leur regard est sévère sur les candidats à l’élection présidentielle. 3 jeunes sur 4 se déclarent insatisfaits des propositions des candidats en matière d’emploi.

LES JEUNES ET L’EMPLOI - CHIFFRES CLES

    

  • 69 % des étudiants et 51 % des jeunes en recherche d’emploi ou en emploi se déclarent optimistes concernant la situation de l’emploi dans le secteur d’activité auquel ils se destinent
  • 46 % des jeunes en emploi considèrent l’ambiance de travail comme l’élément le plus important pour être heureux au travail
  • 32 % des jeunes en recherche d’emploi considèrent le contenu du poste comme un critère essentiel (+9 points vs 2016)
  • Pour 69 % des jeunes, l’intérim est « un bon moyen pour construire son parcours professionnel »
  • 3 jeunes sur 4 estiment que les propositions des candidats à l’élection présidentielle ne répondent pas à leurs attentes.

   

DES JEUNES EN QUÊTE DE SENS ET DE BIEN-ÊTRE DANS LEUR TRAVAIL

   

  • Bien que la rémunération soit placée en tête des critères par les jeunes en recherche d’emploi, le contenu du poste progresse de 9 points par rapport à 2016 (32%). La sécurité de l’emploi recule elle de 17 points et n’arrive plus qu’en 4ème position (20%).
  • Les jeunes en emploi quant à eux citent l’ambiance comme facteur de bonheur au travail le plus important (46%, +2 points par rapport à 2016), suivi de la rémunération (38%, +6 points par rapport à 2016).

Par ailleurs, si 8 jeunes sur 10 affirment que réussir leur carrière professionnelle est un objectif essentiel, ils sont 71% à placer au premier rang leur vie de famille.

   

OPTIMISME ET CONFIANCE SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI DE RETOUR CHEZ LES JEUNES

   

Le regain d’optimisme des moins de 25 ans sur la situation du marché de l’emploi semble se confirmer, ainsi :

  • 69% des étudiants (plus haut niveau depuis 2013) et 51% des jeunes en recherche d’emploi ou en emploi se déclarent optimistes sur la situation de l’emploi dans leur secteur.
  • 29% des jeunes se déclarent optimistes concernant la situation générale de l’emploi en France (+4 points par rapport à 2016, +14 points par rapport à 2013).

    

Leur confiance sur leur situation professionnelle est au plus haut depuis 2013 :

  • 43% des étudiants estiment qu’il leur sera facile de trouver un emploi dans le métier qu’ils recherchent, niveau le plus élevé depuis 2013 (+9 points).
  • 52% des jeunes en emploi ont le sentiment qu’il leur sera facile de retrouver un emploi équivalent s’ils venaient à perdre le leur (+12 points depuis 2013).
  • Interrogés sur la note qu’ils attribueraient à leur état d’esprit en matière d’emploi, leur réponse moyenne est de 6,1/10, score le plus élevé depuis la création du baromètre.

    

L’EMPLOYABILITÉ ABORDÉE AVEC UN CERTAIN PRAGMATISME

  • 1 jeune sur 2 envisage de passer par le statut d’autoentrepreneur ou de travailleur indépendant au cours de sa carrière.
  • L’intérim est bien perçu comme un moyen de construire son parcours professionnel. 69% des jeunes lui reconnaissent cet atout, niveau le plus élevé depuis 2015.

   

UN BESOIN DE MESURES PLUS CONCRÈTES DE LA PART DES CANDIDATS A L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

   

3 jeunes sur 4 estiment que les propositions des candidats à l’élection présidentielle ne répondent pas à leurs attentes en matière d’emploi.

Ils semblent déplorer le manque de concret des propositions des candidats et aimeraient que les sujets suivants soient davantage abordés :

  • l’apprentissage et la formation en alternance (58%) ;
  • la simplification des démarches de recherche d’emploi (52%) ;
  • l’aide à l’orientation (49%).

   

    

MÉTHODOLOGIE

L’étude a été réalisée sur un échantillon représentatif de 1 007 jeunes âgés de moins de 25 ans interrogés en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) du 13 au 30 mars 2017.