Publié le 02 mars 2020

Le travail temporaire diminue de -7,1 % en janvier 2020 (par rapport à janvier 2019), marquant un recul par rapport à la situation de décembre 2019 (-5,1% sur un an).

En ce début d’année, les tendances sectorielles sont relativement homogènes :

  • Le recul dans l’industrie (-14,3 % en janvier après -8,1 % en moyenne en 2019) est à l’origine de la dégradation observée. En effet, hors industrie, les effectifs intérimaires se maintiennent sur un an.
  • Les secteurs du commerce et des services, avec respectivement -2,7 % et -1,1 %, sont également orientés à la baisse mais mieux orientés qu’en décembre 2919 (-5,5 % pour le commerce et -3,7 % pour les services).
  • En hausse de +3,0 %, les transports confirment le redressement amorcé au 4ème trimestre 2019. Le BTP, après -3,8 % en décembre, revient en positif (+0,5 %).

Dans ce contexte, la structure de métiers des intérimaires poursuit sa tertiarisation. Les cadres et professions intermédiaires augmentent légèrement (+0,1 %). L’évolution du nombre d’employés (-2,4 %) baisse moins que la moyenne et voit sa part relative progresser. Les ouvriers qualifiés (-8,1 %) et les ouvriers non qualifiés (-10,3 %) connaissent, quant à eux, un net repli.

La baisse du travail temporaire enregistrée depuis le 4ème trimestre 2018 intervient dans un contexte caractérisé par les éléments suivants :

  • En forte croissance entre janvier 2015 et août 2018, l’emploi intérimaire se situe toujours à un niveau élevé comparable à celui de mi 2017.
  • Avec près de 84 500 CDI intérimaires signés en cumul à fin janvier 2020, cette forme de contrat poursuit son développement de façon complémentaire aux contrats d’intérim classiques. En tenant compte de ces contrats, l’évolution globale de l’emploi intérimaire en janvier se limiterait à -4,5 %.

   

Une évolution contrastée

L’emploi intérimaire est en hausse dans les transports (+3,0 %) et le BTP (+0,5 %), mais diminue dans les services (-1,1 %), le commerce (-2,7 %) et l’industrie (-14,3 %).

La majorité des qualifications diminuent

L’emploi intérimaire augmente chez les cadres et professions intermédiaires (+0,1 %). Il recule chez les employés (-2,4 %), les ouvriers qualifiés (-8,1 %) et les ouvriers non qualifiés (-10,3 %).

Toutes les régions sont en baisse

En janvier 2020, l’ensemble des régions voient leurs effectifs intérimaires diminuer.