Publié le 30 mai 2017

Dans la continuité du premier trimestre 2017, la croissance de l’emploi intérimaire se maintient à 8,2 % en avril. Sur les 4 premiers mois de l’année 2017, le travail temporaire progresse ainsi de 8,3% et continue de contribuer au dynamisme du marché de l’emploi.

Dans la continuité du premier trimestre 2017, la croissance de l’emploi intérimaire se maintient à 8,2 % en avril. Sur les 4 premiers mois de l’année 2017, le travail temporaire progresse ainsi de 8,3% et continue de contribuer au dynamisme du marché de l’emploi.

Tous les secteurs sont orientés à la hausse avec des tendances comprises entre 6,3 % et 17 %. Le secteur du BTP enregistre une décélération (+7,6 % vs +11,9 % en mars) de même que les services (+6,3 % vs +7,7 % en mars). Au contraire, l’amélioration s’amplifie dans :

  • l’industrie (+7,1 % soit 0,4 point de plus qu’en mars) ;
  • le commerce (+7,3% soit 2,3 points de plus) ;
  • les transports (+17 % soit 2,3 points de plus).

Dans son ensemble, avec +10 %, le secteur tertiaire se situe au-dessus de la tendance des autres grands secteurs.

En avril, le développement de l’emploi intérimaire est toujours porté par les métiers les plus qualifiés : +11,1 % chez les cadres et professions intermédiaires, +9,1 % chez les ouvriers qualifiés. Toutefois, l’écart de croissance avec les catégories professionnelles de premier niveau tend à s’atténuer : +6,6 % chez les employés, +6,9 % chez les ouvriers non qualifiés.

      

>>> Au 30 avril 2017, 17 445 CDI intérimaires ont été signés <<<

   

L’ensemble des secteurs en croissance

L'emploi intérimaire progresse dans l’ensemble des secteurs : les transports (+17,0 %), le BTP (+7,6 %), le commerce (+7,3 %), l’industrie (+7,1 %) et les services (+6,3 %).

Toutes les qualifications en hausse

L'emploi intérimaire se développe chez les cadres et professions intermédiaires (+11,1 %), les ouvriers qualifiés (+9,1 %), les ouvriers non qualifiés (+6,9 %) et les employés (+6,6 %).

Toutes les régions en hausse

Les régions où les effectifs intérimaires augmentent le plus sont : Auvergne-Rhône-Alpes (+13,4 %), Bretagne (+13,2 %), Nouvelle-Aquitaine (+12,4 %), Bourgogne-Franche-Comté (+11,8 %) et Occitanie (+11,7 %). Les croissances les plus modestes sont situées en région Hauts-de-France (+5,0 %) et Île-de-France (+1,8 %).