Publié le 27 septembre 2017

La croissance de l’emploi intérimaire se maintient au mois d’août (+8,3 % vs août 2016), après +8,4 % en juillet. En cumul depuis le début de l’année, le travail temporaire progresse de 8,1 % et poursuit sa contribution à l’amélioration du marché de l’emploi.

La croissance de l’emploi intérimaire se maintient au mois d’août (+8,3 % vs août 2016), après +8,4 % en juillet.

En cumul depuis le début de l’année, le travail temporaire progresse de 8,1 % et poursuit sa contribution à l’amélioration du marché de l’emploi.

Au mois d’août 2017 (vs. août 2016), la majorité des secteurs est en hausse. Avec 16,6 %, l’emploi dans les transports s’apprécie de 0,3 % par rapport au mois précédent tandis que le secteur tertiaire croît de 10 %.

Les autres secteurs progressent de la manière suivante :

  • +8,9 % dans l’industrie après 8,4 % en juillet ;
  • +6,9 % dans les services contre 6,8 % en juillet ;
  • +5,8 % dans le commerce après 7,3% en juillet.

 

Le mois d’août étant un mois atypique, l’emploi intérimaire dans le BTP a stagné (0,0%). Cette stagnation doit être interprétée avec prudence, les tendances de septembre apporteront un éclairage plus précis.

Les cadres et professions intermédiaires (+13,4 %) tirent la croissance de l’emploi intérimaire. La tendance chez les employés (+11,8 %) progresse nettement au-dessus de la moyenne. Les ouvriers non qualifiés (+7,6 %) et les ouvriers qualifiés (+5,6 %) voient également leurs effectifs intérimaires augmenter.

Les régions Bretagne (+15,1 %) et Bourgogne Franche-Comté (+14,5 %) sont particulièrement dynamiques avec des tendances supérieures de 6 et 7 points à la moyenne.

   

L’ensemble des secteurs en croissance

L'emploi intérimaire progresse dans l’ensemble des secteurs : les transports (+16,6 %), l’industrie (+8,9 %), les services (+6,9 %) et le commerce (+5,8 %). En revanche, il reste stable dans le BTP (0,0 %).

Toutes les qualifications en hausse

L'emploi intérimaire se développe chez les cadres et professions intermédiaires (+13,4 %), les employés (+11,8%), les ouvriers non qualifiés (+7,6 %) et les ouvriers qualifiés (+5,6 %).

Toutes les régions en hausse

Les régions où les effectifs intérimaires augmentent le plus sont : Bretagne (+15,1 %), Bourgogne-Franche-Comté (+14,5 %), Nouvelle-Aquitaine (+11,9 %), Auvergne Rhône-Alpes (+11,1 %), Occitanie (+10,7 %), Centre-Val-de-Loire (+10,4 %) et Grand-Est (10,0 %).