Publié le 25 mars 2015

Après +1,2 % en janvier, le redressement s’amplifie en février : +3,7 %.

A l’exception du BTP qui demeure en net retrait, l’emploi intérimaire dans les autres secteurs se développe :
• dans l’industrie, il enregistre une amélioration de 7,6 %.
• dans les transports et les services, on observe des hausses de respectivement 7,3 % et 6,9 %.
• dans le commerce, il croît de 5,3 %.
• après la chute de 17 % en janvier, le BTP décroche un peu plus en février avec
-18,7 %.

Ce niveau de croissance encourageant doit être confirmé au cours des prochains mois. Toutefois, les premières remontées du terrain pour le mois de mars font craindre un ralentissement.

Tous les secteurs sont en hausse, à l’exception du BTP

L'emploi intérimaire progresse dans l’industrie (+7,6 %), les transports (+7,3 %), les services (+6,9 %) et le commerce (+5,3 %). En revanche, il enregistre une nouvelle baisse dans le BTP (-18,7 %).

  

La majorité des qualifications en hausse

L'emploi intérimaire progresse chez les ouvriers non qualifiés (+16,8 %), les cadres et professions intermédiaires (+9,7 %) et les employés (+8,2 %). Mais, il recule chez les ouvriers qualifiés (-13,7 %).

  

La plupart des régions progressent

Les effectifs intérimaires augmentent le plus fortement en Lorraine (+16,7 %), Haute-Normandie (+12,4 %), Nord-Pas-de-Calais (+12,0 %) et Alsace (+9,1 %). Les baisses les plus significatives sont enregistrées dans les régions Poitou-Charentes (-3,6 %) et Champagne-Ardenne (-5,3 %).