Publié le 16 juillet 2018

L’apprentissage est au cœur de la nouvelle chanson « On vaut de l’or » de Lisandro Cuxi (Universal), sorti dimanche 15 juillet sur la plateforme de visionnage en ligne Vevo.
L’engagement, la combativité et le travail sont autant de valeurs positives communes à Lisandro Cuxi (en bac professionnel événementiel) et aux jeunes en apprentissage qui ont participé au clip de ce jeune prodige, lauréat de « The Voice » 2017.

L’initiative et le message sont originaux : Adeline Nguyen (BTS commerce), Ophélie Common (BTS hôtellerie restauration), Loïc Oliveira (CAP électricité), Robin Solvignon (licence banque) et Youssef El Moumni (BTS en génie climatique), que l’on retrouve dans ce clip, sont de « vrais » apprentis. Ils sont les gagnants du grand casting « Les Taffeurs », initié par 17 fédérations d’entreprises et le Medef, au sein d’une campagne orchestrée par l’agence Manifestory, dont le but est de changer le regard des plus jeunes sur une filière encore trop souvent considérée comme une « voie de garage ».

Le clip du titre « On vaut de l’or » a été tourné dans le CFA BTP de Rueil-Malmaison. Il met en scène ces jeunes apprentis qui « valent de l’or » dans une chanson appelée à devenir le nouvel hymne de l’apprentissage. C’est ce message que les entreprises, les fédérations, les organismes de formations et les CFA souhaitent faire passer à tous les jeunes et surtout à leurs parents : l’apprentissage est la voie royale vers l’excellence et l’émancipation.

 « L’apprentissage est une voie qui permet aux jeunes de trouver un métier, de se réaliser et de s’émanciper. Lisandro Cuxi incarne cette réussite et porte ce message fort », déclare Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef.*

Lire la totalité du communiqué de presse : cliquez ici.

   

   

L’apprentissage est encore trop souvent victime d’une image négative et dégradée. La richesse et la diversité de ces filières d’excellence est encore trop méconnue, alors qu’elles offrent de nombreuses opportunités professionnelles. Les réformes en cours sont des signaux positifs qui visent à développer l’apprentissage et à le mettre au cœur d’une dynamique vertueuse pour les entreprises et les jeunes qui en bénéficieront. C’est dans ce contexte que les entreprises souhaitent prendre toutes leurs responsabilités et lancer une dynamique intitulée « L'apprentissage, mon plan A » associant 17 fédérations et les partenaires du Medef.*

      

Prism’emploi est ainsi partenaire de cette campagne élaborée par le Medef. L’apprentissage est une valeur importante pour la branche du travail temporaire : la profession développe l'apprentissage intérimaire depuis la loi Cherpion de 2011. Encore trop peu connu des jeunes et même des professionnels de l’intérim, l’apprentissage intérimaire est pourtant un dispositif adapté aux besoins croissants de compétences dans le travail temporaire et dans les secteurs où il est compliqué de recruter. Ce type de contrat permet également au jeune de se former tout en travaillant.**

    

Plus d’informations : 

http://www.medef.com/fr/dossiers/lapprentissage-mon-plan-a

www.faftt.fr

   

   

*Source: Medef

**Source: FAF.TT