Publié le 26 octobre 2017

La création d’emplois intérimaires s’amplifie en cette rentrée 2017. Après +8,3 % en août 2017, la croissance atteint +12,0 % en septembre.

La création d’emplois intérimaires s’amplifie en cette rentrée 2017. Après +8,3 % en août 2017, la croissance atteint +12,0 % en septembre.

Sur les 9 premiers mois de l’année 2017, le travail temporaire progresse de 8,5 % et poursuit sa contribution à l’amélioration du marché de l’emploi.

Dans le détail des activités, le développement s’accélère dans l’industrie : +12,6 % après +8,9 % en août.

Les autres secteurs progressent de la manière suivante :

  • +20,0 % dans les transports après 16,6 % en août ;
  • +11,3 % dans le commerce après 5,8 % en août ;
  • +10,2 % dans les services contre 6,9 % en août ;
  • +4,0 % dans le BTP après avoir stagné en août (0,0%).

 

Toutes les qualifications sont concernées par l’amélioration. Le développement de l’emploi intérimaire est porté par les cadres et professions intermédiaires (+15,9 %), puis les employés (+14,3 %), les ouvriers non qualifiés (+13,2 %) et les ouvriers qualifiés (+8,5 %).

La région Bourgogne Franche-Comté (+21,7 %) se détache nettement de la moyenne ; les régions Bretagne et Grand Est (+17,7 %), Centre Val-de Loire (+17,4 %) sont caractérisées par un dynamisme remarquable.

  

L’ensemble des secteurs en croissance

L'emploi intérimaire progresse dans l’ensemble des secteurs : les transports (+20,0 %), l’industrie (+12,6 %), le commerce (+11,3 %), les services (+10,2 %) et le BTP (+4,0 %).

Toutes les qualifications en hausse

L'emploi intérimaire se développe chez les cadres et professions intermédiaires (+15,9 %), les employés (+14,3 %), les ouvriers non qualifiés (+13,2 %) et les ouvriers qualifiés (+8,5 %).

Toutes les régions en hausse

Les régions où les effectifs intérimaires augmentent le plus sont : Bourgogne-Franche-Comté (+21,7 %), Bretagne et Grand-Est (17,7 %), Centre-Val-de-Loire (+17,4 %), Nouvelle-Aquitaine (+17,2 %), Occitanie (+15,8 %), Auvergne Rhône-Alpes (+14,7 %) et Pays-de-la-Loire (12,9 %).