Publié le 28 mai 2018

Un an après la mise en place d’une offre de service d’apprentissage pour accompagner les agences d’emploi, le FAF.TT fait un premier bilan positif.

Depuis septembre 2017, 700 contrats d’apprentissage ont été financés par le FAF.TT en tant qu’OCTA. La moitié de ces contrats concerne des intérimaires et a été signée dans les domaines de l’industrie et du tertiaire pour préparer des diplômes supérieurs à BAC+2. Le taux de rupture des contrats d’apprentissage dans l’intérim est faible (3 à 4%), montrant ainsi que les agences d’emploi sécurisent le parcours des jeunes et le recrutement.

Depuis 2011, la loi Cherpion permet aux agences d’emploi de signer des contrats d’apprentissage intérimaires. En 2016, le FAF.TT est devenu Organisme Collecteur de Taxe d'Apprentissage (OCTA) pouvant ainsi financer les contrats d’apprentissage intérimaires. Il propose une offre de services complète et adaptée aux besoins des agences d’emploi afin de développer les contrats d’apprentissage intérimaires et permanents. L’objectif est de faciliter le recrutement pour des entreprises à besoins saisonniers et permanents grâce à des apprentis. Le FAF.TT s’est également engagé dans une démarche de simplification de l’alternance.

   

Charles Herbelot, Directeur Général d'une entreprise de travail temporaire qui a bénéficié de l’accompagnement du FAF.TT pour mettre en place des contrats d’apprentissage intérimaires, témoigne : voir la vidéo.