La compétitivité est aujourd'hui un enjeu majeur pour toute entreprise.

L'intérim, une solution pour accompagner l'entreprise dans le développement de son activité

Les entreprises ont de plus en plus besoin de réagir vite aux fluctuations de la demande. Cet impératif de réactivité est évident et ancien dans certains secteurs - tourisme, agriculture, hôtellerie-restauration, services à la personne, etc. Mais il touche désormais un nombre croissant d'activités comme l'industrie, les transports ou le BTP.

Le cycle de vie des produits se raccourcit et le rythme des innovations s'accélère afin de satisfaire des consommateurs toujours plus impatients et exigeants. Dans ce contexte, l'intérim permet à une entreprise de s’adapter rapidement aux sursauts de son marché et d'être réactive à la reprise de son activité, sans pour autant se retrouver dans une situation délicate lors d'un retournement potentiel de l'économie.

L'intérim est perçu par 30 % des entreprises utilisatrices comme un moyen direct d'améliorer leur compétitivité sur leur marché. Pour 76 % d'entre elles, l'intérim est considéré comme une réponse indispensable pour gérer les pics d'activité (enquête Prism'emploi-BVA auprès des entreprises sur les contrats de travail dont la durée est limitée, mai 2012).

Des gains de flexibilité pour gagner en productivité

L'intérim représente un levier de compétitivité pour les entreprises exposées à la concurrence nationale et internationale. Le recours au travail temporaire a par exemple, permis à certains secteurs industriels de résister et de se renforcer, en accentuant leur réactivité face à la conjoncture et à leurs clients. Cette démarche permet en effet d'ajuster rapidement son activité à son carnet de commandes et d'atténuer les effets des variations d'activité. Ces gains de flexibilité s'accompagnent de gains de productivité, qui ont permis à certaines entreprises de limiter des destructions d'emplois, voire de développer l'emploi.

Dans les secteurs sensibles à la conjoncture, l'intérim joue un rôle prépondérant pour gérer les fluctuations d'activité. Dans le BTP, l'industrie et les transports, plus de 85 % des entreprises utilisatrices s'appuient sur l'intérim pour faire face aux cycles économiques (enquête Prism'emploi-BVA auprès des entreprises sur les contrats de travail dont la durée est limitée, mai 2012).